<

Blog

15 july 2015, there but for the grace of god go I

Friday, July 15th, 2016

Pour tous nos amis français. La promenade des anglais à nice fait une apparition régulière dans notre vie, comme presque exactement un an avant que moi et ma moitié nous nous soient rencontrés, alors qu'elle était sur la plage de cannes à regarder les feux d'artifice du 14 juillet, et que j'étais sur la plage à nice en regardant les mêmes feux d'artifice sur les méditerranées. C'est peut-être pour cela que les terribles feux d'hier nous ont touchés un peu plus proche, la tragédie de la france est un peu plus la nôtre. En effet, comme tout le monde en europe pense, "mon dieu, ça aurait pu être moi". Dans une période antérieure de ma vie, vivant près d'une plage différente, à tel aviv, j'étais habitué à des bombes qui explosaient partout, à tout moment; à des amis qui disparaissaient pendant des heures, aux réseaux téléphoniques devenant muets par la surcharge. Un jour un ami a raté son bus habituel, qui a explosé plus tard. Le petit ami d'une autre amie est reparti avec seulement des coupures et des ecchymoses après avoir été assis à l'arrière d'un bus qui a tué 32 personnes quand il a explosé. Telle était la vie là-bas, à cette époque-là. Une telle vie semble devenir plus familière ici, maintenant. Comme elle semble grande, simple et sûre, la première moitié de la vie de notre génération x. Nos pensées sont avec vous.